AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 III. RAISING A JOLLY ROGER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MESSAGES : 32

MessageSujet: III. RAISING A JOLLY ROGER.   Ven 30 Déc - 0:07



les pirates

vous pensez que des pirates qui se respectent comme nous
vont repartir les mains vides ?



Personne dans ce monde ne peut ignorer l'existence des pirates. Il existe de nombreux types d'équipages mais pour être désigné comme tel, il faut mener une existence bien particulière. En effet, les bateaux sont les moyens de communication les plus utilisés par les différents citoyens du globe mais, pour être un pirate, il faut avoir hissé sur son mat le drapeau appelé Jolly Roger, représentant une tête de mort. Chaque équipage personnalise le sien, aussi vous rencontrerez peut-être des drapeaux représentant un crâne coiffé d'une perruque rose, ou arborant un nœud papillon, des dents de vampire, un nez de clown... Il y a autant de drapeau que l'on compte de pirates, notamment depuis l'âge d'or de la piraterie ayant fait suite à la mort du roi des pirates, le célèbre Gold Roger. La reconnaissance de sa personne en tant que pirate se fait également par le biais des primes, élevées par le gouvernement mondial et la marine, jaugeant la dangerosité de l'homme ou de la femme dont les posters de recherche seront distribués et placardées dans tous les pays du monde. Il n'existe que deux grands courants de piraterie. Les Mains de la Paix, et les Morgania. On trouve également une hiérarchie des mers.

MAINS DE LA PAIX —

Une main de la paix est un pirate ayant décidé de partir à l'aventure et ne s'intéressant pas aux trésors ou à la lutte contre d'autres pirates. Cela ne veut cependant pas dire qu'ils ne voleront jamais de trésor s'ils en ont l'opportunité, mais leur objectif principal n'est pas de posséder des biens, leur idéologie n'est pas motivée par la cupidité mais par l'idée qu'ils se font de la liberté. Bien souvent, une main de la paix voit son propre équipage comme étant plus précieux qu'un trésor. Un équipage ayant commencé son aventure comme main de la paix n'est cependant pas à l'abri de basculer vers le statut de Morgania, suite à une perte, suite à la corruption. (si tous ne cherchent pas le One Piece, c'est un rêve souvent commun aux Mains de la Paix).

Morgania —

L'objectif principal des Morganias est l'acquisition de trésors et leur ambition personnelle. Les Morganias sont vus comme des personnes ou équipages avides de richesse et de pouvoir et, à travers l'histoire, certains capitaines d'équipage ne portèrent aucun secours à des flottes alliées, ou personnelles, en danger. (si tous ne cherchent pas le One Piece, c'est un rêve souvent commun aux Morgania).


La hiérarchie des mers est connue de tous les pirates. Le titre suprême, donné au pirate le plus puissant des différents océans est « seigneur ou roi des pirates » ; depuis la mort de Gold Roger, ayant amassé une richesse colossale et dompté Grand Line, ce titre n'a plus été donné. Le titre de roi des pirates, comme celui de yonkou n'accorde cependant pas l'autorité absolue sur tous les équipages mais témoigne simplement de la reconnaissance et du respect de tous. La mort de Gold Roger, déclenchant l'âge d'or des pirates, voit de nombreux équipages se lancer à la recherche de son trésor, le One Piece, afin de devenir le nouveau seigneur des pirates.
Actuellement, au sommet de la piraterie, on trouve les quatre empereurs du nouveau monde, les Yonkou, qui règnent sans partage sur la seconde partie de Grand Line. Sur la première partie de Grand Line, et voyant leur marge d'action illimitée en terme spatial, se trouvent les sept capitaines corsaires, les Shichibukais, ayant passé un pacte avec le gouvernement mondial. En échange de cette immunité, ils ne s'attaquent qu'aux navires pirates et doivent verser une partie de leur butin au Gouvernement.  

Il est important de savoir que les Shichibukai, les Yonkou et la Marine représentent les trois puissances du monde. Ainsi, la faiblesse d'une des trois puissances peut entraîner une instabilité telle qu'elle se répercutera sur le globe entier. En effet, une possible guerre entre deux Yonkou, menant à la victoire d'un empereur sur l'autre, permettrait à cet empereur de gagner un pouvoir encore plus redoutable, capable de se transformer en menace pour le gouvernement mondial et les citoyens du monde. La perte des sept Shichibukai entraînerait une faiblesse au sein de la Marine car elle serait la seule à combattre et réguler la piraterie.


LES QUATRE YONKOU —
Il s'agit des quatre empereurs, considérés comme les quatre plus puissants pirates du monde selon le gouvernement mondial, mais ne sont ni alliés, ni ennemis les uns envers les autres, préférant rester indépendants dans n'importe quelle circonstance. Ils résident sur la seconde moitié de Grand Line, le Nouveau Monde et y exercent une influence impressionnante en contrôlant des dizaines d'équipages pirates ainsi que des territoires. En tant qu'entité, les quatre empereurs sont l'une des trois grandes puissances du monde avec les sept corsaires, Shichibukais, et la Marine. Leur force et leur influence sont telles qu'ils vivent comme s'ils étaient les chefs de ce monde, ne faisant que ce qu'il leur plait. Grâce à leur puissance militaire et économique, ils peuvent s'approprier des emplacements et les déclarer sous leur joug et leur protection. La simple déclaration suffit souvent pour les autres, Marines comme pirates, à reconnaître leur autorité. De fait, dans le Nouveau Monde, ils ont chacun un territoire qu'ils gouvernent. Certains pensent qu'il n'y a que deux méthodes pour survivre dans le nouveau monde : devenir allié d'un des quatre empereurs ou constamment s'opposer à leur autorité.

A l'heure actuelle, les quatre empereurs sont :
uc
uc
uc
uc


LES SEPT SHICHIBUKAI —
Les sept Shichibukai (littéralement « l'armée des sept mers ») sont un groupe de sept puissants et célèbres pirates, dirigeant ou non un équipage. S'ils ne dépassent pas ce nombre, il arrive, suite à la mort d'un des corsaires, qu'un poste reste vacant pendant un laps de temps plus ou moins long, le temps nécessaire au gouvernement pour retrouver un pirate acceptant de se joindre à eux. Ces pirates se sont alliés au gouvernement et, même s'ils travaillent pour eux, ils ne respectent pas et se soucient guère des lois mondiales. De fait, de nombreux marines les considèrent comme étant des pirates comme les autres, mais ne peuvent pas s'opposer à eux. Un surnom répandu aussi bien parmi les marines que les pirates les nomme « les chiens du gouvernement » et les Shichibukai sont détestés et craints des autres pirates de part leur réputation et de l'avantage certain qu'ils tirent de leur alliance. La situation des sept corsaires est instable, n'ayant pratiquement aucun respect entre eux et n'acceptant souvent aucune aide d'un autre membre. Au delà de leur pacte visant à s'attaquer uniquement à d'autres équipages pirates, ils peuvent être convoqués par le gouvernement mondial afin de leur prêter main forte lors de situations de crise. Il est possible pour un Shichibukai de démissionner de son titre, retournant à la vie de simple pirate et ne jouissant ainsi plus de l'immunité accordée par le gouvernement ; de même, il est possible qu'un Shichibukai soit déchu de son statut (rébellion face à la marine, acte de piraterie à grande ampleur...).

Pour devenir un grand corsaire, le pirate doit être choisi par le gouvernement mondial si une place est vacante. Un prétendant au titre le devient officiellement en jurant fidélité au gouvernement (ceci n'est bien souvent que théorique), en faisant un pacte avec le conseil des cinq étoiles, le Gorosei. Un pirate ne peut être considéré au titre s'il n'a pas une prime élevée ou s'il n'est pas influent. Un pirate ayant une prime peu élevée peut également devenir un corsaire s'il se distingue (cas rares car les distinctions ne sont pas simples. Par exemple capturer et livrer un pirate ou un équipage important).

Une fois nommé et accepté, le Shichibukai voit sa prime retirée et passent à la solde du gouvernement. Ils doivent verser une partie de leur butin au gouvernement et ont pour rôle principal d'éliminer les autres pirates voguant sur Grand Line. Ainsi, ils terrifient les autres pirates, décourageant ceux venant des quatre océans, à s'aventurer sur cette partie du globe et facilitent ainsi la tâche des marines. Les Shichibukais ont d'autres devoirs comme celui d'assister à des réunions (certains ne s'y présentent pourtant jamais, se permettent d'arriver en retard...) et aider le gouvernement quand celui-ci à besoin de son aide. Malgré cela, certains profitent du système et, leur tempérament de pirate prenant le dessus, continuent leurs exactions en toute impunité. En livrant des pirates à la marine, les Shichibukais gagnent l'argent des primes et sont généralement très riches ; de plus, ils peuvent naviguer librement sur les mers et territoires, sans redouter une confrontation avec le gouvernement.

A l'heure actuelle, les sept Shichibukai sont :
uc
uc
uc
uc
uc
uc
uc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devilfruituser.forumactif.com
 

III. RAISING A JOLLY ROGER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» One Piece 573
» Jolly Roger (3 places disponibles =D )
» Raising Hope [Comédie]
» ROGER TAYLOR
» ROGER DEAN

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
THE TELLER OF TALES :: ADMINISTRATION :: — contexte & annexes :: — annexes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet